Une nouvelle policière (par Lym)

Aller en bas

Une nouvelle policière (par Lym)

Message  Lym le Mar 9 Déc - 13:53

Bon, je sais pas si ça vous interessera, puisque moi-même, les trucs policiers c'est pas mon truc xD
Mais je dois en écrire une pour le cours de français, et ce serait bien d'avoir un avis =)

J'ai pas encore de titre, pour l'instant, donc vous ferez sans xD
Merci pour ceux qui liront, et n'hésitez pas à laisser des critiques (sauf sur l'ortho, je sais que j'ai laissé des fautes).

Spoiler:

2 Juillet, Mardi

- Eliana ! Tu vas être en retard, dépêche-toi !
On m’appelait. Je devais être partie depuis déjà 10 minutes, mais je n’arrivais pas à me décider sur la tenue à me mettre.
- Oui, je sais mais…, murmurai-je, comme à moi-même.
Cela faisait si longtemps que je ne l’avais pas vue…
Le train de Selena arrivait a 14h25, à la Gare Centrale. Je devais aller la chercher, et nous allions passer la journée ensemble.
Selena est ma meilleure amie depuis notre première année du secondaire. Elle m’a soutenue durant tous les moments difficiles. L’année de la mort de mon père, il y a maintenant sept ans, elle était venue nous rendre visite, a ma mère et moi, tous les jours après les cours – moi, je n’y suis pas allée durant plusieurs semaines, je ne me sentais pas prête à supporter les regards des autres – ainsi que tous les week-ends. Elle s’occupait de nous comme de sa propre famille.
A la fin de notre scolarité, elle est partie vivre avec son petit-ami Dilan à Namur, et elle venait passer les vacances d’été ici. Nous avions gardé contact, nous nous appelions au moins une fois par semaine, et les lettres se faisaient nombreuses.
J’avais hâte, mais en même temps, un sentiment étrange m’habitait. J’avais peur que notre relation ne soit plus comme avant, qu’elle ait changé – ou que moi, j’ai changé.
J’optai pour une tenue confortable, un jean et une chemise à courtes manches, et dévalai les escaliers à toute vitesse, à présent plus consciente de mon retard. Je montai dans la voiture et démarrai. Une demi-heure plus tard, j’y étais. Son train était arrivé depuis seulement quelques minutes. J’examinai donc le visage de chaque personne qui se trouvait dans mon entourage, mais je ne la vis nulle part. Je fis un tour pour essayer de la trouver, mais rien. J’entrepris donc de l’appeler.
- Oui, allo ?
- Selena ? Où es-ce que tu es ?
- Oh, Eliana ! Comment tu vas ? Je suis… Eh bien, juste devant toi !
- Ah ?
A la vue l’une de l’autre, nous nous mîmes à crier comme des hystériques. Tous les regards s’étaient tournés vers nous, à ce moment-la, et nous en avions bien ri.
- Oh-mon-Dieu ! Comme tu as changé !
- Oui ! Toi aussi ! Tu es toute belle, dis-moi ! Et tes cheveux ! Ca te va très bien !
Après de nombreux compliments adressés l’une a l’autre, nous nous décidâmes à sortir de gare. Durant le trajet, elle me raconta comment avaient été sa vie, bien qu’elle m’aie déjà tout détaillé dans ses lettres.
- Tu ne peux pas savoir comme c’est bon de te revoir. Tu m’as tellement manqué !
- Toi aussi, Maman va être heureuse de te revoir.

Ma mère s’était prise d’affection pour Selena. Vu la façon elle avait pris soin de nous, après la mort de Papa, il n’y avait rien d’étonnant à cela.
Lorsque l’on ouvrit la porte de chez moi, j’étais prise d’un fou rire – j’avais oublié qu’elle avait un tel sens de l’humour. Maman nous prépara un café et nous discutâmes de tout et de rien, comme au bon vieux temps.
Bien que tout se passait très bien, j’avais le sentiment que quelque chose tracassait Selena. Elle paraissait ailleurs, inquiète. Comme je ne voulais pas gâcher la bonne ambiance, je préférai ne pas poser de questions.
On verra ça demain.
Selena se décida à partir. Nous avions insisté pour qu’elle reste passer la nuit avec nous, mais elle affirma qu’elle avait besoin de rentrer un peu chez elle – bien que personne ne l’y attende. Je voulus tout de même la raccompagner, mais elle refusa. « Je dois réfléchir à quelque chose », m’avait-elle dit en sortant.

Ce furent les derniers mots que je l’eus entendu prononcer.

*****

3 Juillet, Mercredi

Selena vivait seule depuis que ses parents avaient décidé de vivre dans un pays d’Afrique. Durant son absence, c’est moi qui m’occupait de son appartement, elle m’en avait donc laissé la clé.
J’arrivai chez elle à l’heure convenue. Nous devions prendre un petit déjeuner des Bart’s, comme toujours à l’époque. Comme elle ne m’avait pas ouvert lorsque j’avais sonné, je décidai d’utiliser la clé.
Heureusement que j’ai pensé à la prendre…
J’ouvris la porte et entrai :
- Selena ? appelai-je.
Aucune réponse. Je vérifiai toutes les chambres. Personne. Où aurait-elle pu aller ?
C’est alors que je la vis. Une lettre. Sur la table basse. Je courus vers elle – en manquant de me casser la figure.
- Chère Eliana…, lisais-je dessus.


Chère Eliana,
Je suis désolée de manquer notre petit déjeuner chez Bart’s, je sais que tu y tenais, et moi aussi. Mais ce matin, on m’a prévenu d’une chose importante que je dois vérifier. D’ici demain, je recevrais une lettre – que je me suis envoyée -, tu la liras s’il m’arrive quelque chose. Sinon, je la récupérerai, et je te parlerai de tout ca en face à face. S’il te plait, ne parle de ceci à personne.
Selena.


Qu’est-ce que c’est que ça ?

D’innombrables questions me torturaient l’esprit, et aucun moyen d’en connaitre les réponses avant que Selena ne rentre. J’étais tellement inquiète, mais je ne pouvais pas la contacter – elle avait laissé son portable sur la table. Pourquoi ne m’en avait-elle pas parlé ? J’aurais surement pu l’aider !
Étant donné que plus je réfléchissais, moins je comprenais, je décidai de prendre une douche afin de me vider l’esprit. Ce qui fonctionna a merveilles. Je m’assis donc sur une chaise, afin de comprendre un peu mieux les choses.
Qu’est-ce qui aurait bien pu la déconcentrer à ce point, hier soir ?

Après longue réflexion à ce sujet, je décidai d’abandonner. Tout cela ne me mènerait à rien, je n’avais aucun indice, de toute manière.
Je relus toutefois une dernière fois la lettre et je remarquai une chose qui m’avait totalement échappée. Ce qui me surprit, d’ailleurs, tellement c’était flagrant.
« Ce matin, on m’a prévenu d’une chose importante que je dois vérifier. »
Ce qui voulait dire que quelqu’un l’avait contactée ce matin, ou hier soir. Je vérifiai tout d’abord son portable, mais elle n’avait reçu ni message, ni appel. A moins qu’elle ait éffacé les traces. Dans ce cas-là, je pouvais laisser tomber là.
Je décidai néanmoins d’aller voir sur sa boîte mail. Elle m’avait donné son mot de passe - nous n’étions pas meilleures amies pour rien.
Je m’apprettai à quitter, n’ayant rien trouvé d’interessant, lorsque je vis qu’un mail effacé se trouvait encore dans la corbeille. Le mail en question avait été envoyé par un certain Dilan LeDuc.
Le fameux Dilan ? me dis-je en gloussant.
Elle m’avait longuement parlé de « Dilan », l’amour de sa vie, aussi bien dans ses lettres qu’au téléphone. Quiconque l’entendait parler de lui ne serait-ce qu’une minute ne pouvait se douter qu’elle en était folle.
Le message disait :


Salut chérie, comment tu vas ?
C’est pour te prévenir que « Mr X » a été aperçu cet après midi au centre ville.
D’après mes infos, il a un rendez-vous demain, on va aller voir ça.
On se retrouve sur la place De Brouckère, devant le cinéma, à 11h.


Cette dernière phrase me fit regarder l’horloge : j’avais 5 minutes de retard. Mais c’était la seule piste que j’avais, je n’avais d’autre chois que d’aller voir s’ils s’y trouvaient toujours. J’emportai le portable de Selena et me précipitai dehors, vers la voiture. Je marchais vers celle-ci lorsque je sentis que quelqu’un m’observait. Je n’y fit pas attention, au départ, mais le regard persistait, alors je tournai mon visage pour voir qui m’observait si obstinément.
C’était un homme d’âge moyen, cheveux blonds, assis au volant d’une voiture garée sur le trottoir d’en face. Je n’aurai pu déterminer de quelle couleurs étaient ses yeux, il était bien trop loin, mais ils étaient perçants. Et on voyait dans son regard... de la colère ? On aurait dit dans ses yeux que cet homme m’en voulait, pourtant je ne voyais pas en quoi j’aurais pu l’offenser, et je ne l’avais jamais vu encore auparavant.
Je passai mon chemin comme si de rien n’était. Après tout, le problème ne venait certainement pas de moi. Cet homme devait avoir un problème.
Je montai dans le voiture et démarrai, je n’avais pas de temps à perdre.
J’eus l’impression que le trajet dura une éternité, j’arrivai à 11h07 sur place.
Lorsque je descendit de voiture, je vis Dilan – je connaissais son visage, Selena m’avait envoyé des photos de lui –, il était seul. Je le hélai, et il me fixa d’un regard surpris.
- Où est Selena ?
Comme il me regardait d’un aire ahuri, j’ajoutai :
- Tu ne me connais peut-être pas, je m’apelle Eliana et Selena est ma meilleure amie, maintenant tu vas me dire où elle est !
Il ne me répondit pas, à croire que je ne lui avait pas adressé la parole. Cependant il me fixait. On aurait dit qu’il était en état de choc, comme s’il venait de se dérouler quelque chose d’atroce sous ses yeux.
- Elle..., dit-il en se tournant vers le bâtiment derrière lui.

*****


_________________

ava&sign bu shushu d'amûr~
avatar
Lym
Shin wife *3*
Shin wife *3*

Féminin
Nombre de messages : 353
Age : 24
Localisation : Bruxelles (L)
Date d'inscription : 29/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum